mercredi 29 avril 2009

Gabriel a 19 mois

Je craque.

Pas d'énervement, je vous rassure. J'aurais d'ailleurs plutôt dû écrire "Je fonds". Mes monstro-plantes s'adorent, se bisoutent et se câlinent. Quand Axel a un gros chagrin (bobo ou gronderie, c'est selon), Gabriel s'inquiète. Il se met accroupi à côté de son frère -qui est bien souvent étalé de tout son long sur le sol tant sa peine est grande- et l'appelle : "Tasche?" Non, Gabriel n'est pas encore germanophone (Tasche signifie poche en allemand) mais c'est le nom qu'il a inventé pour son frère. Alors Axel, dans un sanglot long et monotone, prend Gabriel dans ses bras; il lui fait un câlin; Gabriel se laisse faire bien volontiers et bien que la position soit généralement peu confortable, il ne bronche pas et attend patiemment d'être libéré de l'étreinte fraternelle.

003

Gabriel poursuit son irrésistible (irrésistible car adorable) apprentissage des mots : "chaussettes", "chaussons", "chaussures", "câlin", "lolat" (chocolat) et toujours son "parler-portable" qu'en tant que parents nous parvenons parfois à comprendre. Exemple : "héna heugneu papoum eune Tasche". Traduction : "je joue aux voitures avec Axel". Enfantin! Mais ma plus grande "fierté", c'est qu'il dit enfin ce mot familial et sacré qu'est "bagali". Il a très bien compris de quoi il s'agit et l'emploie à bon escient. J'adore tout simplement.

Gabriel commence à se déshabiller tout seul. Chaussons, chaussettes, pantalon et t-shirt ne lui résistent pas bien longtemps. Il remonte également tout seul son pantalon pour s'habiller le matin. Il devient un peu plus débrouillard et j'avoue que ça fait du bien. Allez, la semaine prochaine je l'envoie prendre son bain et se brosser les dents tout seul !

Pour Axel, à nouvelles méthodes, nouveaux résultats (merci Nath!). Je n'irai pas jusqu'à dire qu'aucune punition n'est tombée ce mois-ci et que j'ai toujours su rester calme et imperturbable comme cette bonne vieille Super Nanny (encore elle), mais force est de constater que ces dernières semaines ont été plus sereines. Bon, d'accord, le papa étant en vacances pendant deux semaines, il a clairement contribué à la diminution des crises en tous genres et surtout au repos de mes nerfs. Mais je veux croire que sa présence n'est pas la seule responsable de cette acalmie bien méritée. Moi aussi, j'ai bien bossé, j'ai fait ma mère exemplaire qui explique calmement et qui n'a pas besoin de se fâcher tellement ses enfants sont devenus obéissants grâce à ses méthodes irréprochables... Mais bon, quand même, Axel a réussi à m'en sortir de belles ce mois-ci et j'ai préféré en sourire plutôt que de devenir chèvre : "Je peux plus respirer", "Je peux plus marcher", "J'ai mal à mes p'tits cheveux", "Les légumes vont me donner mal au ventre"... Cette liste n'est pas exhaustive... Oui, définitivement, il vaut mieux en rire.

016

Posté par datcha à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


Commentaires sur Gabriel a 19 mois

    C'est grace à MOI

    Si si .....
    Si ces enfants ont été adorable pdt 15 jours, c'est bien parce que Papa était là.
    Comme quoi, je reste indispensable !!

    Posté par Vince, jeudi 30 avril 2009 à 09:06 | | Répondre
Nouveau commentaire